Située à 13 Km du gîte "Le Samaya", Pau, capitale du Béarn, regroupe un peu moins de 280 000 habitants. Alliant modernité et tradition, elle est l'image même du Béarn.

Son histoire et son patrimoine :

Pau tient son nom du mot "palissade" (ou "pieu" selon les sources) qui se dit "paü" en béarnais. Elle doit son emplacement à sa situation géographique idéale qui permettait autrefois de surveiller le passage des arrivants vers les Pyrénées. Traversée par le Gave de Pau, elle est très connue pour avoir vu naître le roi Henri IV dont la légende dit qu'il dormait dans une carapace de tortue et offrait au Palois la fameuse poule au pot. Plus tard, Napoléon fut charmé par le panorama sur les Pyrénées qu'offre cette ville. Il entreprit donc de grands travaux afin d'embellir cette ville. Au début du XIXème siècle, elle charma également les Anglais qui y viendront régulièrement. Lamartine ne disait-il pas : "Voilà la plus belle vue de terre du monde, comme Naples est la plus belle vue de mer".

Le château

Le casino

Aujourd'hui :

Pau compte un pôle universitaire qui regroupe principalement une université de Sciences, de Lettres et une école de commerce. Préfecture des Pyrénées Atlantiques, la ville est très dynamique car tournée vers le développement des nouvelles technologies. De nombreuses animations, concerts et festivals ont lieu toute l'année dans les rues (notamment le carnaval Biarnes) mais également au Zenith. La ville dispose également d'un hippodrome, site sur lequel s'est installé depuis peu un Jaï Alaï (terrain de pelote basque) où il est possible (fait rare en France) de parier. Enfin, Pau compte un Palais des Sports qui accueille régulièrement les matches de basket de l'Elan Béarnais.

Pau doit également sa richesse au Bassin de Lacq. Ce petit village s'est fait connaître en 1949 quand fut découvert sur son site un gisement de pétrole, et, en 1951, un gisement de gaz. Ce gisement fut exploité par ELF, puis cédé récemment à Total. Cependant, sa production s'est beaucoup réduite et sera arrêtée en 2013.